x

Bilan de l’atelier de maillage du Défi INNO+ avec Écotech Québec

C’est à l’Université du Québec à Trois-Rivières que le Défi INNO+ de ProjetBécancour.ag s’est conclu avec la présentation des 10 propositions techniques novatrices finalistes qui pourraient permettre à ProjetBécancour.ag de diminuer substantiellement son empreinte carbone.

Les équipes de ProjetBécancour.ag et d’Écotech Québec ont, par la suite, rencontré les médias locaux afin de faire le bilan du Défi INNO+.

Retour sur le défi

Lancé cet hiver, le Défi INNO+ doit permettre à ProjetBécancour.ag de s’allier à des entreprises qui proposent des solutions pour capter et valoriser le CO2 et diminuer ses émissions de GES estimées à 629 000 tonnes par an.

Présentation des solutions

Grâce à ce concours, ProjetBécancour.ag dispose maintenant d’un portfolio de 10 solutions technologiques innovantes qui pourraient lui permettre d’espérer valoriser ou capturer jusqu’à 355 000 CO2eq/an additionnelle ou une diminution équivalente à 101 000 voitures.

Ces solutions s’orientent autour de quatre avenues possibles :  

La capture du CO2 à partir de diverses méthodes

    • Utilisation d’enzymes, de composés métalliques organiques (MOF) et d’amines pour capturer le CO2 directement dans le procédé avant l’émission à l’atmosphère afin de permettre la valorisation.

La conversion du CO2 en produits à valeur ajoutée

    • Utilisation du CO2 pour l’utiliser dans le procédé de fabrication de matériaux de construction ;
    • Purification et liquéfaction du CO2 capturé pour l’utilisation dans le domaine médical ;
    • Utilisation de microorganismes pour convertir le CO2 en protéines pour consommations animale et humaine.

L’utilisation du CO2 dans le secteur agricole

    • Pour stimuler la photosynthèse des cultures en serre.

La conversion du CO2 en carburant durable

    • Valorisation du CO2 par un procédé novateur pour la production de carburant durable utilisé dans le secteur des transports.

 

Prochaines étapes

L’équipe de ProjetBécancour.ag doit maintenant évaluer la faisabilité de ces solutions et déterminer, dans quelle mesure et à quel moment, elles pourront éventuellement s’intégrer à la conception de l’usine.

C’est pour cette raison, ainsi que pour des raisons de confidentialité, nous ne pouvons pas communiquer aujourd’hui les noms des entreprises qui ont fait des présentations ce matin.

Tous les efforts nécessaires seront faits pour diminuer l’empreinte environnementale des futures installations afin d’en faire une vitrine qui mettra de l’avant des solutions novatrices pour capter et valoriser les émissions de CO2.

ProjetBécancour.ag