x

ProjetBécancour.ag

PROJET BÉCANCOUR .AG

ProjetBécancour.ag : c’est quoi ?

En 2014, le gouvernement du Québec avait donné à IFFCO Canada l’autorisation de construire et d’exploiter une usine d’urée, un engrais azoté, dans le parc industriel de Bécancour. En raison de divers changements et de conditions économiques défavorables, le projet a été mis en veilleuse en décembre 2015.

En décembre 2017, IFFCO Canada s’est associée à Développement Nauticol Québec pour intégrer sur le même site une usine de méthanol à l’usine d’urée prévue. L'intégration des deux technologies permet de récupérer environ 55 % des émissions de CO2 de l’usine de méthanol pour produire de l’urée, émissions qui auraient autrement été émises dans l'atmosphère.

Ce projet bonifié, estimé à près de 1,3 milliard de dollars, redémarre sur des bases plus solides du fait qu’il combine la production de deux éléments (urée et méthanol) qui ont des cycles économiques complémentaires. De plus, il aura d’importantes retombées pour la région de Bécancour avec la création de 200 emplois directs lors de la mise en production. Enfin, il sera également bénéfique pour l’économie du Québec, car il permettra d’approvisionner plus facilement les producteurs agricoles en urée et de fournir du méthanol produit localement aux manufacturiers pour le moment dépendant des importations.

Concrètement, l’usine sera composée des équipements de production pour l’urée et le méthanol, situés à l’extérieur, dont principalement :

  • Réacteurs
  • Reformeur
  • Colonnes à distiller
  • Pompes et compresseurs
  • Tours de refroidissement
  • Équipements pour le traitement des eaux
  • Torchères pour évacuer de façon sécuritaire les émissions lors de fluctuations de procédés
  • Dépoussiéreurs, Épurateurs

 

Des infrastructures requises sur les terrains portuaires :  

  • Un entrepôt d’urée, pour être ensuite acheminée par camion ou par train chez les clients.
  • Des réservoirs de méthanol, pour être ensuite acheminée par bateau ou par train chez les clients.
  • Du site de l’usine, le méthanol sera transporté dans une conduite hors-terre à deux réservoirs d’entreposage situés dans la zone portuaire.
  • La capacité de production est de 1950 tpj d’urée et de 3000 tpj de méthanol. L’usine fonctionnera 24 heures par jour 365 jours par année.

Justification

L’usine proposée par ProjetBécancour.ag s’inscrit dans un contexte où la demande d’urée nord-américaine dépasse l’offre et où l’intérêt pour un produit local ne sera que plus grand pour limiter les coûts de manutention.

La production de méthanol répondra notamment aux industries utilisatrices de méthanol locales.

La production locale d’engrais contribuera également à la prospérité des familles agricoles québécoise, puisqu’elle viendra assurer leur sécurité d’approvisionnement en urée, dans les délais requis compte tenu de la courte saison agricole au Québec.

Avantages

La construction d’une usine intégrée permet de produire de l’urée à partir des sous-produits et déchets de l’unité de production de méthanol, ce qui offre des avantages considérables sur les plans économique, énergétique et environnemental.

  • Économies substantielles sur les coûts en capital et les frais d’exploitation
  • Jusqu’à 200 emplois directs
  • Réduction de notre dépendance aux sources d’approvisionnement extérieures d’urée et de méthanol
  • Réduction du risque financier, car les marchés de l’urée et du méthanol ont des cycles économiques complémentaires
  • Efficacité supérieure à celle d’installations séparées :
    1. Production totale de 300 000 tonnes de moins de GES que deux usines construites séparément (usines de méthanol et d'urée)
    2. Production de GES inférieure de 9 % au projet initial d’IFFCO Canada
    3. 12% de réduction de GES par tonne de produit fini par rapport à IFFCO Canada
    4. 36% de réduction des émissions de GES par mètre cube de gaz naturel consommé par rapport à IFFCO Canada
  • Récupération d'environ 55 % des émissions de CO2 de l’unité de méthanol par l’unité d’urée
  • Utilisation du gaz naturel, un combustible propre qui génère moins de GES et de contaminants dans l’atmosphère que n’importe quel autre combustible fossile et que l’on retrouve en abondance au Canada

Usine

(Perspective de l’usine SNC)

Échéancier

 

ActivitéDate
Dépôt de l’étude d’impactT4 2018
Audiences du BAPET2-T3 2019
Autorisation du gouvernementT3- T4 2019
Décision finale de réaliser le projetT4 2019 / T1 2020
Début de la constructionT1 2020
Mise en serviceT3-T4 2022